COPÉ COLLÉ

1

12/10/2013 par Thomas Fiera

Quand j’étais môme, j’avais dans ma classe une graine de fourbe, un apprenti sournois à qui l’instit’ demandait toujours de surveiller ses petits camarades quand elle devait s’absenter de la classe pour une raison ou une autre. Comme il se rengorgeait alors, ce petit fumier ! Comme il savourait le pouvoir que lui conférait son statut !

Mais n’étant pas suicidaire (il s’était fait chopper une fois ou deux à la récré et avait compris la leçon) il la jouait jésuite, diplomate, reptilien. Pas de menaces franches juste des allusions et un regard de premier communiant.

C’est toujours à ce petit collabo que je pense quand je vois la face de carême de mon bon ami Jean-François Copé. Au bal des faux-culs, en voilà qui n’aurait pas fini de tourner !

Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est comment un homme qui porte aussi ouvertement sur la tronche ce qu’il est (c’est à dire en vrac : vaniteux, fourbe, lâche, méprisant, hypocrite, méchant, arrogant, égoïste, ambitieux, peureux, vindicatif, rancunier, etc.) a pu atteindre la position qu’il occupe sans se faire éjecter avant.

Vous voyez, moi, un mec comme ça se pointe pour m’annoncer son vibrant désir de travailler avec moi, je déclenche le plan ORSEC, je sors la tapette à mouche, l’anéantisseur à cafard, l’éradicateur de nuisible.

On serait dans un film – un western par exemple – et on verrait ce citoyen se pointer au saloon avec sa gueule de raie, pas besoin que l’on nous fasse un dessin : c’est le traître qui va essayer de tirer dans le dos du héros.

Mais le pire chez cet homme-là, ce n’est pas qu’il soit hypocrite, dévoré d’ambition et opportuniste – ce qui pourrait décrire la quasi majorité de la classe politique – mais qu’il le soit pour rien ! Car Copé n’est qu’une force négative. Il ne propose rien, ne crée rien, n’invente rien, ne dit rien : il est contre. Il n’est qu’un fâcheux qui empêche les autres de faire sans avoir lui-même de position sur rien.

Il n’est qu’un néant, qu’une anti-matière politique aspirant au vide, à l’immobilité, au rien. Il n’est que posture et imposture. Il croit qu’il lui suffit d’exhiber sa lippe de chameau dépressif pour réduire ses opposants et clore les débats.

Las !

Image

On ne cesse pourtant de lui demander son avis.

Mais il n’en a pas. Il n’en a jamais. Sur rien.

Le mariage pour tous ? Il est farouchement contre mais il n’est pas contre tout en admettant que sans être pour il n’a jamais été contre.

Et c’est ainsi pour tous les sujets, il se tortille, se débat, s’enroule, se déroule, poisseux, visqueux, afin d’échapper aux questions, ces questions qu’il déteste tant car elles le renvoient sans cesse à cette terrible réalité : Jean-François Copé n’est qu’un mirage, un hologramme politique façonné par le regard des autres mais sans substance, sans contenu, sans opinion, sans conviction.

Bref : un ectoplasme.

Mais cet homme pitoyable et qui aspire masochistement à encore plus d’abjection, à encore plus de néant, a réussit à échouer au test républicain à deux balles : pour qui voterait-il en cas de second tour Hollande-Le Pen ?

On se disait, bon là, quand même, c’est assez balisé, assez clair. Même un rachitique de la fibre morale, un disgracié du bulbe devrait pouvoir répondre sans avoir besoin d’un prompteur. Et bien non ! Il a encore tout faux ! Il s’est de nouveau tortillé en tout sens et puis finalement a croisé ses petits bras, nous a ressorti sa moue de dromadaire constipé et nous a nasillé une non réponse qui se voulait sans doute spirituelle quand on lui demandait juste d’être Républicain.

Décidément, Copé n’en finit pas d’être un fayot et un faux-derche. Mais on finira bien par le chopper à la récré !

Publicités

Une réflexion sur “COPÉ COLLÉ

  1. gbenbeing dit :

    Très bons billets aha!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :