Petite crise d’autosatisfaction (ça ne durera pas…)(enfin pas trop…)

4

27/01/2014 par Thomas Fiera

C’est Ferrero là –  Mon Watson à moi – qui me tanne le cuir pour que je fasse savoir au monde ébahi que « Voleurs ! »  – le troisième livre qu’il a cru bon de consacrer à mes aventures – avait bénéficié d’une critique plutôt sympa et qu’il avait même été désigné comme « idée books » du mois sur le site idboox. Vous pouvez lire cette critique si vous voulez. C’est là.

J’ai vérifié.

L’auteur de la critique n’est ni la grand-mère, ni la petite amie, ni un débiteur de Ferrero.

C’est donc vrai : Ferrero a un lecteur !

Et qui plus est un lecteur qui aime ce qu’il a lu.

On aura tout vu.

Ferrero va être encore plus insupportable.

Purée ! C’est bien ma veine. Il va continuer à écrire mes aventures et il va jouer à l’auteur.

Vous allez voir qu’il finira par prétendre que je n’existe pas et qu’il a tout inventé.

Vous allez voir…

Publicités

4 réflexions sur “Petite crise d’autosatisfaction (ça ne durera pas…)(enfin pas trop…)

  1. Eh, JB ! J’ai peut-être décroché un job! Eh bien mon premier achat sera une liseuse pour ENFIN lire entre autres « Voleurs »! J’ai testé avec le feuilleton, franchement, c’est une thérapie par le rire et la vacherie bien appliqués et intelligents.
    Voilà, c’est dit, te reste à me souhaiter bonne chance pour le job !

    • jbferrero dit :

      Bonne chance pour le job mais aussi pour tout le reste… Après tout on n’a jamais trop de chance ou trop de bonnes choses. À bientôt.

  2. Eh ben pas d’chance, il parait que je suis trop sensible et trop impliquée pour faire du catalogage et de la couverture de livres, enfin…bénévolement, ça allait ( 3 mois au bénéfice de la collectivité ) mais pour recevoir un salaire, faut être neutre, faire profil bas et en gros, s’en battre les bonbons ( merde ! j’en ai pas ! )Tant pis, la tablette, je l’achèterai pour me consoler

    • jbferrero dit :

      Ach ! Désolé. Je te souhaite quand même bonne chance pour la prochaine fois. Les bonnes surprises arrivent, par définition, quand on ne s’y attend pas. Buena suerte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 000 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,916 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.8 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :