On va faire salon !

15

15/03/2014 par Thomas Fiera

Figurez-vous que l’autre jour, je vois débarquer à l’improviste l’autre grand dépendeur d’andouille, mon Watson à moi : Ferrero.

Vous savez que depuis qu’il s’est piqué de coucher par écrit mes aventures et de les faire publier par un éditeur compatissant, il a choppé le melon et se figure qu’il est un écrivain !

Il a carrément fallu que je demande à Adélaïde d’aller lui expliquer, que non, ce n’était pas possible, qu’il ne pouvait pas créer une page fessebouc intitulée « Jean-Baptiste Ferrero – Auteur », que c’était rien craignos et que tout le monde allait se payer sa fiole. Elle a su se montrer convaincante et je préfère ne pas savoir comment elle s’y est prise.

Finalement c’est moi qui ai créé ma page fessebouc

Bref.

Donc, voilà Ferrero qui débarque chez moi dès potron-minet, sans même un sac de croissants ou le journal du jour et qui, excité comme une puce, se met à faire des bonds partout, au risque de se fracasser le crâne au plafond.

J’ai fini par comprendre que ce qui le mettait dans un tel état était la perspective d’être présent, en tant qu’auteur, au salon du livre. Dans un moment d’égarement, son éditeur lui a proposé une séance de rencontre avec son lectorat. Pour ça, une cabine téléphonique aurait suffi. Pas la peine de louer la Porte de Versailles. Enfin je dis ça …

Image

Toujours est-il qu’il a commencé à me gonfler sévère et qu’il a fallu que je lui colle mon desert eagle sous le pif pour qu’il arrive à se calmer.

Jaloux ?

Mouais. Peut-être. Un peu.

Mais il faut quand même admettre que Ferrero n’est rien sans moi. Ce pauvre gars a besoin d’une boussole et d’une carte d’état-major pour localiser son trou de balle et ses livres ne font que plagier ma vie et mes aventures.

C’est dégueulasse non ?

Non ?

Quoi qu’il en soit j’ai décidé de rétablir un peu de justice en ce monde et c’est moi qui irai au salon du livre à sa place. Je dirai que Ferrero c’est moi. De toute façon personne ne le connait. Même son éditeur ne l’a jamais vu. Il n’a rien perdu cela dit !

Donc voilà, si vous voulez me serrer la pince, je serai à la porte de Versailles le 23 mars, au stand de numeriklivres. C’est le nom des éditeurs qui ont eu la drôle d’idée de publier mes aventures.

Si pour une raison ou une autre vous envisagiez de venir au salon du livre pour des raisons autres que littéraires et notamment pour me péter les roupettes, sachez qu’Adélaïde veillera discrètement sur ma santé.

A bon entendeur…

Et toc !

Publicités

15 réflexions sur “On va faire salon !

  1. J’irai te serrer la pince et ne toucherai pas à tes roupettes. Promis !

  2. Si je dis…euh…Dracé, ça te dit ? Non, c’est à 50 bornes de Lyon, et oui, il y a les TGV pas loin, mais ça fait un petit budget quand même !

    • jbferrero dit :

      Et bien si un jour je passe près de Dracé, je passerai te faire une petite visite avec Adélaïde et toute la bande. 😉

  3. caligula63 dit :

    Une foire du livre…
    C’est marrant comme dans certains pays les foires aux livres peuvent avoir un autre sens:
    « RYAD – De la poésie du Palestinien Mahmoud Darwich aux essais d’Azmi Bechara en passant par un livre sur le droit des Saoudiennes à conduire: des centaines de titres ont été retirés de la Foire du livre de Ryad sous la pression de fondamentalistes religieux. »

    • jbferrero dit :

      Le premier acte de toutes les tyrannies est de bruler les livres… Livre… Libre : les deux mots se ressemblent. Et nous devons protéger les livres et la liberté…

  4. Alors JB, c’est le grand jour, les portes du salon s’ouvrent ! Je te souhaite plein de visiteurs curieux qui sauront apprécier la verve de Thomas, et aimer toute ta tribu de personnages.
    Allez ! Une fois n’est pas coutume : une bise !

    • jbferrero dit :

      Merci pour tes encouragements et pour la bise. J’y serais sans doute demain en visite éclair, pour saluer mes collègues de Numeriklivres et Dimanche toute la journée pour accueillir les visiteurs venus m’apporter mon poids en mozarella…
      A très bientôt.
      😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 036 autres abonnés

Stats du Site

  • 150,237 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.8 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :