Moquons les cons !

3

31/03/2014 par Thomas Fiera

Quand approche l’été, choisir un lieu de villégiature est souvent un casse-tête. Soyons donc reconnaissant au Front National qui vient de nous simplifier la vie en nous permettant d’ôter onze villes de la liste, quatorze même si on prend en compte les trois municipalités raflées par la Ligue du Sud, cet improbable parti des pétanquistes pastisomanes.

Je ne foutrais donc plus les pieds à Béziers, Fréjus, Hénin-Beaumont et onze autres bleds où les imbéciles viennent de prendre le pouvoir.

Je méprise le peuple  souverain ? Je bafoue la démocratie et le vote des citoyens ?

Pas du tout, je dis merde aux cons.

Image

Je n’interdis pas aux cons de vivre.

Je n’interdis pas aux cons de respirer, de voter, d’élire des crapules, des fachos, des agités du bocal, des ramollis du cortex pleins de haine et qui seront infoutus de gérer ces villes comme ils ont toujours été infoutus de gérer quoi que ce soit jusqu’ici.

Je leur interdis juste d’exiger de moi que je les respecte.

Des abrutis ont voté FN ? Grand bien leur fasse ! C’est leur droit. Et c’est mon droit de les considérer comme des abrutis sans mémoire, des rancuneux à qui la haine de l’autre et la peur tiennent lieu de seul crédo politique.

Aujourd’hui, à l’heure d’Internet, de Twitter, de Facebook et des smartphones omniprésents, nul ne peut dire « je ne savais pas ». Cela signifie que ceux qui ont voté FN savent pertinemment que ce parti compte des candidats qui font le salut nazi devant des croix gammées, des candidats qui traitent une ministre de guenon, des candidats  racistes, antisémites, homophobes, bref des candidats qui en terme d’idéologie se situent légèrement à la droite de Goebbels.

Ils le savaient et ils les ont élus quand même !

Ni la crise, ni la difficulté économique, ni les magouilles de nos politiques ne justifient un tel désaveu de la démocratie, ni un choix aussi dangereux.

Ce vote n’a donc que deux explications possibles : la méchanceté ou la bêtise.

Je vomis les méchants et je méprise les abrutis.

Donc si vous appartenez à l’une ou l’autre de ces deux catégories (si vous appartenez aux deux, c’est de la gourmandise !) et que vous vous sentiez outragé par mes propos, sachez donc que je vous emmerde et que vous pouvez prendre votre indignation, la rouler en cône bien serré et vous la carrer là où il fait toujours nuit.

Si en revanche, vous n’appartenez à aucune de ces catégories, que les scores du FN vous ont un peu irrité le rectum et que mes propos vous font sourire, alors résistez et utilisez la seule arme contre laquelle l’extrémisme est toujours impuissant : la dérision.

Moquons nous des cons, des méchants et des malfaisants.

Que nos rires soit une pluie acide qui les dissolvent et les renvoient dans les égouts dont ils n’auraient jamais dû sortir !

Et toc !

 

Publicités

3 réflexions sur “Moquons les cons !

  1. Ils en ont voulu, ils vont en bouffer. Par ailleurs, franchement, des vacances à Henin- Beaumont…ça ne me serait jamais venu à l’esprit même avant. Le paysage est aussi moche que les bulletins de vote. Tu les a entendus, les mecs élus??? Celui de Fréjus ? C4est tout juste s’il sait aligner deux mots corrects !Ils parlent soit comme des ados débiles sans vocabulaire soit comme des dictateurs ( mais ne doutons pas que c’est en ces termes qu’ils veilleront sur leurs administrés qui n’auront que ce qu’ils méritent…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 000 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,916 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.8 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :