Les nains jaunes

10

11/05/2014 par Thomas Fiera

Après le métro Lillois, voilà que le métro parisien est polluée par une infection bizarre dont le principale symptôme est l’apparition d’une sanie jaunâtre qui se répand dans les couloirs et sur les quais : génération identitaire. Les maladies mutent et évoluent, voici que la peste brune de naguère est devenue une chtouille jaunâtre, mais au fond c’est bien la même saloperie qui recommence.

Les chemises brunes hitlériennes ou les chemises noires mussoliniennes, portaient bottes cavalières, culottes de cheval et baudriers de cuir afin d’incarner un genre de fantasme martial à même de faire triquer touts ces adeptes d’un culte suspect et ambigu de la force et de la virilité. Ça rodait en bande au nom de l’ordre, tout juste bons à terroriser de vieux juifs ou de fragiles intellos à lunettes. Les chacals et les hyènes ne sont courageux qu’à dix contre un ; il leur faut se cotiser pour trouver tout juste assez de couilles pour remplir un caleçon.

Aujourd’hui, nos jolis petits fachos propres et roses ont tout compris au marketing. Veulent pas effrayer le chaland. Alors finies les bottes de cuir et l’attirail sado-maso. Vive le coupe vent jaune blenno ! Faut admettre que jaune blenno pour des têtes de nœud, c’est plutôt adapté ! Non ?

Bref.

Quoi qu’il en soit, n’écoutant que leur courage qui ne leur disait pas grand chose, ces fukushimés de la glande pinéale ont décidé d’investir le métro pour mener ce qu’ils appellent des rondes sécuritaires. Attention les yeux ! Des rondes sécuritaires ! Et pour pas qu’on les confonde avec des fraises des bois, cette bande d’anémiés du bulbe s’est déguisée en petits chaperon jaunes : les preux chevaliers teutoniques (ta mère) à l’assaut de la racaille cosmopolite pour défendre les valeurs de la société occidentale, les jeunes vierges blondes et la recette du far breton.

Ceci étant, ces braves petits devaient juste avoir la permission de 18 heures, car ils ne se sont pas trop éloignés de chez papa-maman. En attendant mieux, ils ont fougueusement traqué les hordes racailleuses entre Concorde et la Motte-Piquet-Grenelle, autant de hauts lieux bien connus de la délinquance interlope !

242

Moi ce que j’aurais adoré, c’est que ce ramassis d’incidents de capote aille au bout de son raisonnement et ose débarquer avec leurs K-Way jaunes à la mords moi le nœud au beau milieu d’une cité de banlieue bien pérave, le genre de zone de non-droit ou des petits salopards qui ont tout compris à la main invisible de l’ultra-libéralisme font régner la terreur pour mener tranquillos leurs sales petits business. Je suis pas fan des films gore, mais là j’aurais fait le déplacement pour voir couiner toutes ces petites souris jaunes.

Mais il n’y a pas de risque que ça arrive.

Pour ça il leur manque trois choses : du courage, de l’honneur et un passe navigo trois ou quatre zones.

Le passe navigo ça doit pouvoir s’arranger, mais l’honneur et le courage, ça ne se vend pas au prix de gros chez go-sport, au rayon coupe-vent.

Je me moque, comme ça, mais en fait cela ne me fait pas vraiment rire. Car si aucun de ces Goebbels de serie Z ne mérite plus d’attention que votre petit crotte du matin, ils ont, en bande, le pouvoir de nuisance de tous les charognards.

Nous pouvons les moquer, les conspuer, les huer, les ridiculiser, les grotesquiser et même les carnavaliser, mais nous ne devrons jamais les sous-estimer.

Et toc !

Publicités

10 réflexions sur “Les nains jaunes

  1. je suis venue faire un tour chez toi : crise d’angoisse en regardant l’horizon du 25 Mai… Et je lis cet excellent article qui bien sûr n’est pas là pour remonter le moral. Je m’en vais mettre un lien vers cette lecture salutaire sur mon propre blog ( euh…que tu ne fréquentes pas des masses, vilain ! ) et faire du ramdam avec toi. Mais j’ai pas envie de rire, du tout…

  2. kalifragili dit :

    Le lien a marché puisque me voilà ! Pas d’accord, Livrophage, moi, cela me fait grand bien de lire cet article, ça soulage ma rage impuissante et ma colère qui ne sait où crier ! Merci merci !!!

    • Je dois être dans un mauvais jour ! Ce n’est pas pour rien que je lis régulièrement ce blog et que je tape la causette avec ce Thomas-là, parce qu’il me fait marrer, n’empêche, il le dit : il ne faut pas les sous-estimer ! et aussi que s’il les moque, ça ne le fait pas vraiment rire. J’ai des amis de mes enfants qui ont été agressés à Lyon par les charmants jeunes gens des Jeunesses Identitaires, alors ceci explique peut-être cela, ma Kali…

      • Thomas Fiera dit :

        Nous nous battrons contre ces cuistres en chantant le temps des cerises et le sourire aux lèvres. Ils incarnent l’instinct de mort et nous nous devons d’incarner la vie, l’amour et la joie. Et quand on en aura fini avec eux, ils seront tout juste bon à incarner une pub pour les bouillons cubes. 😉

      • Tu as raison…J’ai retiré mon post ( mais le blog acide reste dans mes liens ) parce qu’après réflexion et discussion avec ma fée, mon blog a choisi un autre mode de lutte contre les cons. Par mes choix de lectures, de musique, tous mes goûts artistiques et les affinités qui se sont rencontrées, c’est ma voie (voix ) et ça dit ce que je pense, comment je vois le monde, et ce que je suis, qui je suis. Thomas est le roi pour l’humour noir et parfois désespéré, pour le jeu de mot ( teutoniques – ta mère : j’aime ! ), alors chacun dans son genre, on dit à bas les cons! Est-ce que ça suffit ? J’en doute, mais on essaie, au moins…

      • Thomas Fiera dit :

        Rien ne suffit et tout à son importance. Avant de monter sur les barricades ou de prendre les fusils, essayons déjà, dans nos vies, d’occuper le terrain, de ne pas laisser le champ libre aux nuisibles et d’enchanter le monde autant que faire se peut. La lumière faire fuir ces cafards et notre désespoir les nourrit…

  3. BrigadeAntifn dit :

    Excellent article! Stop aux fachos! Soyons tous unis contre le FN, les fachos, l’extrême droite et la haine en général!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :