Un fan du FN m’écrit !!!

6

21/06/2014 par Thomas Fiera

Je viens de recevoir une avalanche de commentaires émanant d’une personne qui se définit comme « un électeur de Marine Le Pen, fier de l’être. »

Fier de l’être mais anonyme, faut-il le dire ? Chez les admirateurs de Le Pen on a la fierté pudique… De vraies rosières !

Tancrède de Hauteville est le pseudo adopté par ce grand courageux. Tancrède de Hauteville était un seigneur qui a participé aux croisades. Vous voyez le clin d’oeil ?

Bref.

Je ne vais pas vous infliger l’intégralité de sa prose, vous pouvez la lire dans les commentaires de mes derniers articles si jamais vous manquez de laxatif.

Je dois cependant admettre que c’est plutôt pas mal écrit, argumenté, culturellement étayé et forcément méchant, mais je ne peux pas me plaindre, n’étant moi-même pas très tendre avec cette engeance.

Mais le problème n’est pas là.

Ce qui m’a fait tiquer, c’est cette petite phrase : « Il n’y a qu’avec votre dernier paragraphe que je suis d’accord, même si l’écho de votre amertume fait plaisir à lire. » Mon amertume, ma tristesse, « fait plaisir » à cette personne.

Comment appelle-t-on une personne qui tire du plaisir de la tristesse ou de la souffrance d’autrui ? Un sadique ou un pervers.

CQFD

Monsieur Tancrède de Hauteville ou quelque que soit le pseudo derrière vous planquez votre trouille et votre petite idéologie de merde, sachez que ce que vous pensez m’indiffère au dernier degré. Vous n’êtes qu’une névrose qui marche, une ombre qui pense. Vous et les vôtres pouvez encore faire du mal et des dégâts, bien sûr. Mais vous n’êtes que du néant enrobé de peur et au néant vous retournerez. Bientôt.

Publicités

6 réflexions sur “Un fan du FN m’écrit !!!

  1. Tancrède de Hauteville dit :

    Un sadique, un pervers, une névrose qui marche (?), une ombre qui pense (c’est mieux déjà ; assez hugolien dans l’image) ; n’en jetez plus, je vais devenir aussi confus qu’une danseuse de l’Opéra croulant sous les roses.
    Vous combattez le Front national (dont je ne suis pas un « fan », d’ailleurs, mais un électeur, ce qui n’est pas la même chose) et vous le combattez en pure perte puisqu’il gravit, échelon après échelon, toutes les marches qui mènent au pouvoir institutionnel et surtout – ce qui est presque plus important à mes yeux – au coeur de ce que Gramsci appelait un « bloc idéologique » : me réjouir de votre amertume n’est donc pas une marque de sadisme quelconque mais une simple question de bonne logique politique. Eprouver autre chose serait une marque d’inconséquence et du reste, je ne doute pas que votre réaction serait exactement la même si les situations étaient inversées, sans que je voie en vous pour autant un disciple de Sacher Masoch.
    Mais là encore, il est très significatif que vous ne puissiez pas vous empêcher de doter d’une ombre pathologique et/ou nazie ce que vous combattez, ce qui – croyez-moi – ôte une grande pertinence à votre discours. Les communistes de la grande époque n’ont jamais convaincu personne, sinon leurs affidés, en traitant leurs adversaires de « vipères lubriques » au lieu de leur opposer des arguments ou des alternatives qui en fussent vraiment. On ne fait pas de politique avec des bons sentiments ou des procès d’intention.
    Pour le reste, que croyez-vous ? Que les gens qui votent Marine Le Pen (ou, jadis, son père) sont des analphabètes et des brutes sommaires qui ne rêvent que de casser du bicot ou du feuj ? Il serait peut-être temps que vous vous inquiétiez un peu de savoir à quoi ils ressemblent vraiment et d’en voir quelques-uns de près (certains, justement, qui sont même juifs ou musulmans ou francs-maçons, eh oui), car on a l’impression quand on vous lit de parcourir un premier roman pornographique écrit par un puceau. Cela manque pour le moins de réalisme. Sortez de votre petit milieu et allez voir la France qu’on appelle « périurbaine » ou rurale, celle qui vote massivement FN, pour comprendre exactement ce qui se passe dans ce pays et auquel seule Marine Le Pen est parvenue à donner une voix. Je vous le dis sans mauvaise part, croyez-le ; des clones de Didier Daeninckx, il y en a plein les blogs de la Toile et cela ne sert vraiment à rien qu’il y en ait un de plus – ou de moins.
    Dernière chose : si j’use d’un pseudonyme, c’est précisément parce que je connais l’aptitude à la délation de vos semblables et il se trouve que j’évolue dans un milieu professionnel où la connaissance de mes opinions politiques pourrait éventuellement me nuire. Mais rassurez-vous : le néant auquel vous me vouez n’est pas, je crois, pour demain et d’ici là, soyez sans inquiétude. Le jour où il faudra paraître à visage découvert, nous serons là – et nombreux car il y a un type de « foule », comme vous dîtes, qui peut dans certaines occasions tragiques correspondre assez adéquatement à ce que l’on appelle en géopolitique une nation.

  2. une catho progressiste dit :

    A reblogué ceci sur Blog d'une jeune catholique progressiste.

  3. nathalie flachet dit :

    Md TANCRÈDE DE HAUTEVILLE , vous êtes dans l’erreur … et je trouve lâche de votre part de ne pas user de votre vrai nom !! c’est vous la délation et le complot ! vous faîtes honte à la France ! Vous n’avez pas la noblesse de coeur nécessaire ainsi que vos amis du FN pour prétendre à gouverner notre pays …

  4. Jon Machin dit :

    .point histoire le 1er Tancrède de Hauteville était un normand, du coutançais, père d’une fratrie qui partit conquérir l’Italie et la Sicile, les 3 frères finirent par y fonder un royaume, celui de Sicile et Naples, mais en aucun cas ils participèrent aux croisades, bien loin de là,ils furent en guerre contre l’empereur germanique qui lui par contre y alla. Le royaume de Sicile était fondé sur le respect religieux, Juifs, musulmans et chrétiens (romains et grecs) y vivaient en harmonie, la garde royale était exclusivement constitué de soldats arabes, Il y avait encore beaucoup de sang et de culture vikings dans ses fondateurs
    le pseudo employé par le Fhaineux est celui du neveu, une crapule finie, orgueilleux sans terre qui tenta à plusieurs reprise de se faire (dans le sens large) Byzance, sans succès il finit avec les croisés Francs, vu de Sicile c’était plutôt un déshonneur

    je n’avais pas grand chose à faire et puis j’aime beaucoup l’histoire de la fondation du royaume de Sicile qui va à contre courant de tout ce que peuvent penser les intégristes de tous bords à propos du communautarisme car à cette époque c’était tout son contraire dans cette partie du monde

    • Thomas Fiera dit :

      Bonsoir et merci beaucoup de cette passionnante leçon d’histoire. Je ne connais pas bien le royaume de Sicile mais étant andalou, j’aime l’idée de ces royaume multiconfessionnels où la tolérance fut le creuset d’une grande richesse culturelle et intellectuelle. Puissions-nous y puiser une leçon de vie qui nous aidera à combattre ces foutus croisés et leur esprit obtus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :