Ras le kilt !

1

19/09/2014 par Thomas Fiera

Alors c’est ça maintenant, être de gauche ? Être « contre » tout ce qui est « pour » ? Être « contre » par principe ? Comme une bande d’adolescents boutonneux, capricieux et maussades ?

 

Bon, bon.. Je me calme et j’explique !

 

Je vois ici ou là, des gens de gauche qui se désolent de l’échec des indépendantistes écossais. Je suis de gauche, fondamentalement, viscéralement et définitivement et pourtant je me réjouis de cet échec.

 

Alors comme ça, le nationalisme c’est tendance quand on est de gauche ? Moi qui pensais que nous rêvions d’une vaste République Universelle qui nous mettrait à l’abri du repli identitaire et de son cortège de guerre et de haines…

 

Moi qui pensais qu’être de gauche signifiait croire en un monde réconcilié où tous les hommes seraient frères…

 

Rien à branler des indépendantistes écossais… Rien à foutre des amateurs de kilt et des bouffeurs de haggies… Ils peuvent bien se carrer leurs putains de cornemuses dans le fion et voir si ça sonne juste. Idem pour les basques, les catalans, bretons, corses et autres agités du bocal qui fantasment une Europe médiévale redevenue une constellation de principautés impuissantes…
Ce n’est pas parce que l’Europe est aujourd’hui un cauchemar technocratique et libéral qui faut la jeter aux orties… Nous ne gagnerons rien avec le nationalisme si ce n’est à développer du nanisme mental…
L’ukraine, la Hongrie, la Belgique, etc, etc. On ne voit guère le nationalisme comme un ferment de progrès et d’humanisme.

 

On m’objecte qu’il ne s’agit pas de nationalisme mais de régionalisme… Ah oui ? Vraiment ? Pourtant à chaque fois qu’un pays s’est fragmenté en ses anciennes régions (URSS, Yougoslavie, etc) cela a débouché sur des conflits ethniques.

 

Tous ces pseudo gauchistes, si friands de théories du complot, seraient bien inspirés de se demander à qui profiterait un tel éclatement de l’Europe… Aux Ricains ? Aux Russes ? Aux Chinois ? Aux habitants des îles Tuvalus ? Mystère…

scottish
La droite et l’extrême droite ne sont fortes aujourd’hui que de la faiblesse idéologique de cette gauche qui ne sait plus qu’être « contre » sans rien proposer et sans même réfléchir aux incohérences de ce qu’elle propose.
Cette gauche qui est antinationaliste face aux Lepen, mais pronationaliste avec les écossais ; anti religieuse face aux tarés de la manif pour tous, mais quasiment pro islamiste pour faire chier Israël…
Ce genre d’attitude d’adolescent boutonneux et grognon est peut-être acceptable (et encore..) chez des gamins travaillés par leurs hormones, mais de la part d’adultes supposés « éclairés » c’est indécent, ridicule et dangereux… En fait tout ce que cela m’inspire, c’est une violente envie de leur foutre des beignes…

 

Tous ces bobos inconséquents me collent la gerbe. Et ce d’autant plus que leur « révolutionnisme » de salon ne les empêche pas de fricoter bien près de l’assiette au beurre et de profiter à fond d’un système qu’ils feignent de vomir…

 

La vacuité idéologique de la Gauche est telle, qu’aujourd’hui, il n’est pas rare d’entendre des gens « de droite » défendre sincèrement et intelligemment des valeurs jusque là associées à la gauche : humanisme, laïcité, antinationalisme, éducation, défense des plus faibles, etc. Ce sont là des Républicains et je me sens plus près d’eux – fussent-ils de droite – que de ces pauvres cons libéraux-libertaires qui n’ont pas encore compris que 68 n’était qu’un vaste happening de la société de consommation.

 

C’est la République et ses valeurs qui m’a permis d’être ce que je suis, ce que nous sommes et ceux qui trouvent ça ringard peuvent aller se faire Fukushimer les roubignolles.
Il est temps que la Gauche se remette à penser, à rêver, à espérer…

 

La Gauche a un devoir d’utopie.

 

La Gauche doit cesser d’être raisonnable, mais elle doit aussi cesser d’être puérile.

 

La Gauche doit de nouveau apprendre à porter des rêves, des rêves en grand…

 

Elle doit oser de nouveau et avoir le culot de se laisser pousser des couilles…

 

La Gauche doit se réveiller et proposer un vrai projet, un véritable espoir…

 

Sinon la Gauche disparaitra…

 

On ne peut pas se contenter d’être « contre »… sous peine de finir « con »…

 

Mais si la Gauche devait disparaître, ses rêves de Liberté, d’Egalité et de Fraternité ne disparaitront pas. Il restera au moins les Républicains pour les défendre et c’est sans doute cela l’essentiel…

 

Et toc !

Publicités

Une réflexion sur “Ras le kilt !

  1. Bravo Jean-Baptiste, merci de vos mots de mon coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :