Zemmour et le masseur noir

1

09/10/2014 par Thomas Fiera

Tennessee Williams a écrit une superbe et très curieuse nouvelle intitulée « Le masseur noir ». Il y raconte l’histoire d’un petit homme fragile et introverti qui noue une curieuse relation sado-maso avec un gigantesque masseur noir qui finira par le démembrer littéralement.

Cette victime consentante dont on suit la lente plongée dans l’abjection et le déni de soi est ainsi présentée au début de la nouvelle : « Presque depuis sa naissance, cet homme : Anthony Burns, avait manifesté une tendance instinctive à se laisser avaler et engloutir par les milieux dans lesquels il vivait. »

Ça y est ! Thomas Fiera a pété un câble, vous dites-vous in petto, il se prend pour un critique littéraire, il fait l’artiste, non pardon : l’Artiste !

Que nenni !

C’est juste que ce texte – lu il y a bien longtemps – m’est revenu à l’esprit en voyant sur un plateau télé la pitoyable prestation du Prince Noir de l’abjection, du Gollum du journalisme putréfié, j’ai nommé Eric Zemmour.

Je pensai que ce gars avait touché le fond, voire le fond du fond de l’ignominie mais à ma grande surprise ( accompagnée il est vrai d’une légère envie de vomir ) j’ai pu constater qu’il n’en était rien ! Ce gars est un prodige ! En véritable spéléologue de la fosse à purin, il est parvenu à crever le fond, à passer au travers pour aboutir dans une nouvelle dimension de la mauvaise foi gerbatoire et du révisionnisme putassier.

Pétain a sauvé des juifs ! Scoop !

Si on le laisse continuer il finira par nous dire que Birkenau était un camp de vacance et le parti Nazi une chorale Helvétique !

C’est quand même extraordinaire non ?

Ce gars qui semble tout droit sorti d’une affiche de propagande nazi, ce gars qui en 1942 aurait eu environ sept minutes d’espérance de vie, ce gars qui est comme moi un pur métèque va faire la pute auprès de ceux-là même qui rêveraient de finir le travail du vieil Adolphe !

3755669-marine-le-pen-apporte-son-soutien-a-eric-zemmour

C’est quoi son problème à ce mec ?

Névrose ? Psychose ? Sociopathie ?

Quel degré de haine de soi faut-il avoir atteint pour se traîner ainsi aux pieds de vos tortionnaires ? Si cette attitude peut se comprendre quand votre survie est en jeu, elle devient totalement pathologique quand elle est le fruit d’un choix personnel et délibéré.

Ou alors il se prend pour un de ces grands blonds dolichocéphales dont il regrettait naguère la disparition dans l’équipe de football allemande. Je ne vois que ça. En fait, quand il se regarde dans un miroir, Eric Zemmour ne voit pas un petit mec dégarni, un genre d’Aznavour dépressif qui aurait piqué les oreilles d’un gremlin mais un chevalier teutonique au regard de givre, à la mâchoire conquérante et aux pectoraux avantageux.

Mauvaise pioche !

Eric Zemmour, si vous lisez ce texte, s’il vous reste un fond d’humanité, d’honneur ou de je ne sais quoi qui ne relève pas du règne reptilien : réveillez-vous !

Croyez-vous vraiment que les antisémites à qui vous léchez le cul vous sauront gré de votre humiliation ? Qu’ils vous accepteront dans leurs clubs ? Qu’ils vous laisseront courtiser leurs filles ? Baiser leurs femmes ?

Vous n’êtes que le bouffon un peu laid qu’on laisse se trémousser sur la table avant de le pendre à l’heure du dessert.

Et que l’on ne se trompe pas sur mes propos : ce ne sont pas votre nez, vos oreilles ou vos traits ravinés de sharpeï dépressif qui me font vous trouver laid ; bien au contraire. Votre visage a la beauté singulière de tout visage humain ; il raconte une histoire, des souffrances, une vie…

Ce qui est laid chez vous, c’est votre âme.

Ou ce qui en reste.

Et toc !

Publicités

Une réflexion sur “Zemmour et le masseur noir

  1. bobcestmoi dit :

    « Ce qui est laid chez vous, c’est votre âme. »

    en a-t-il seulement une ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :