Wesh, Marion, Wesh !

8

31/01/2015 par Thomas Fiera

« Bonjour mademoiselle !

-…

– Hé ! Bonjour mademoiselle !

-…

– HÉ ! J’TE PARLE TOI !

-…

– HÉ ! VAS-Y SALE PUTE ! VA TE FAIRE ENCULER ! »

Voilà en quelques lignes, ce qui décrit, résume et met en lumière les caractéristiques principales de la racaille.

  • Primo : Résistance faible ou inexistante à la frustration.
  • Secundo : Difficulté sérieuse à utiliser durablement le langage autrement que sur le mode de l’éructation ou de l’aboiement.
  • Tertio : Faiblesse rhétorique structurelle entrainant rapidement le recours à l’imprécation, à l’injure (de nature souvent sexuelle), voire à la menace.

Voilà.

Pour être une racaille, ou une caïra si vous préférez, réunir ces trois spécificités suffit. Pas besoin de démarche chaloupée, de casquette à l’envers, de volumineuses baskets façon cache-pot ou de baggy flottant vous donnant l’air d’avoir conchié vos braies. Le regard brillant de calamar catatonique est également superflu ainsi que l’usage surabondant de l’interjection « wesh ».

Je n’en veux pour preuve que la famille Le Pen.

Vous imaginez le vieux machin borgne avec un jean’s exhibant son vieux calbut ? Ou bien la petite-fille – Marion Maréchal (Nous voilà) Le Pen – avec un leggings lui moulant le berlingot et un boléro exhibant son nombril emperlousé ?

Difficile non ?

Et pourtant ces deux-là sont des racailles… Des voyous… Des rustres sans manières… De vraies brutes…

Le petite-fille pour commencer.

De faux airs de sainte nitouche qui n’aurait pas vu le loup, le cheveu bleu, l’œil blond, ou le contraire, comme on voudra et un sourire de squale nourri au yaourt. Comme toutes les bonnes fifilles bien élevées au grain, elle sait prendre l’air patelin de celle qui suçote l’hostie en attendant mieux et peut faire des trucs avec ses cils pour feindre l’angélisme mutin. Mais faut pas l’énerver la bougresse ! Sinon ça mord ! Vite ! Ça aboie ! Fort ! Comme papy le borgne ! Tout pareil ! Les mêmes postures de matamore de terrain vague, les mêmes réflexes de petit factieux bagarreur et plein de fiel.

Le regard de Brutus

Le regard de Brutus

Le 27 janvier, lors de la remise des prix du « Trombinoscope », Gilles Leclerc, président de la chaine Public Sénat, doit remettre le sien à Steeve Briois, maire FH d’Hénin Beaumont et heureux propriétaire d’un prénom de star du porno. Leclerc s’y colle, mais avec un enthousiasme qu’on pourrait qualifier de polaire. Le minimum syndical puissance moins douze. On peut le comprendre. Cela étant dit, il fait le taff mais sa tiédeur n’a pas l’heur de plaire à Miss Maréchal (nous voilà) Le Pen qui s’en prend à lui avec des manière de mafieux caractériel. On croirait Joe Pecci dans les « affranchis ». Ou Joe Dalton. Ou un Pitbull qui vient de découvrir les joies du toucher rectal.

Bref.

Elle est pas contente la dame !

Elle fait les gros yeux et à peur de la voir proférer des insanités en faisant tourner sa tête à 360°… Ça fout les jetons !

C’est pas des trucs de racaille ça ?

 

Et le grand-père maintenant.

Papy le borgne.

Ses costards sur mesure et son emploi impeccable quoiqu’un brin excessif de l’imparfait du subjonctif, ne parviennent pas à faire oublier l’ancien para amateur de bagarres qui faisait le coup de poing au quartier latin dans les années 60.

Même quand il voudrait nous jouer l’art d’être grand-père, c’est plus fort que lui, faut que ça ressorte : l’œil mauvais, le coup de menton agressif et méprisant, il faut qu’il éructe, qu’il insulte, qu’il provoque…

Un sympathique grand-père...

Un sympathique grand-père…

Toujours à propos de cette même affaire qui avait chamboulé les hormones de sa petite-fille, le vieux bulldog s’en est pris à Claude Bartolone qui avait refusé de participer à la remise des prix. Et avec quelle finesse ! Quelle délicatesse ! En le traitant, entre autres gracieusetés, de « faux-cul » et « de vraie vulve ». Subtil non ?

Des trucs de racaille je vous dis.

Et là je m’adresse à tous ceux qui sont prêt à voter pour ces voyous ou qui minimisent le risque qu’ils représentent : vous avez vraiment envie de voir des racailles pareilles arriver au pouvoir ?

Vous pensez vraiment qu’elles vont respecter la constitution ?

Vous croyez vraiment qu’elles vont respecter l’opposition et l’expression du désaccord ?

Je me moque du point Godwin, mais la dernière fois que de pareils nervis ont conquis le pouvoir en Italie, en Allemagne, en Espagne on sait ce que ça a donné…

Mais Marine n’est pas comme ça, allez vous me dire.

Alors pourquoi tolère-t-elle ça ?

Et dans ces proportions ?

Je ne sais pas ce qu’est Marine Le Pen, mais je sais ce qu’elle fait et ce qu’elle laisse faire, ce qui, pour une responsable politique, revient au même.

Je la croirai sincère le jour où elle lira une proclamation demandant explicitement et sans ambigüité de quitter le FN aux fachos, racistes, réacs, machistes, sexiste, xénophobes, homophobe, antisémites, islamophobes, antiparlementaires, GUDAR non repentis et d’une façon générale à tous ceux qui voudraient voir ressusciter le Maréchal Pétain.

C’est pas demain la veille.

Et toc !

Publicités

8 réflexions sur “Wesh, Marion, Wesh !

  1. alima cy dit :

    lolll trop drôle

  2. photonbleu dit :

    Promis, je tâcherai de ne pas sombrer dans une attitude digne de ces racailles, mais quand même je me délecterai dès qu’il m’en sera donné l’occasion d’incendier mon prochain par cette subtile appellation : « Espèce de calamar catatonique ! »

  3. John Smith dit :

    Ils restent moins dangereux que ceux qui ont pris la Russie, la Chine ou le Cambodge. Leur système est moins pérenne.
    Sinon, lisez Jacques Ellul : http://1libertaire.free.fr/EllulContreHitler.html nous n’avons jamais quitté le national-socialisme, nous y vivons depuis l’arrivée du Front Populaire au pouvoir (celui-là même qui tirait sur les étudiants), et sûrement déjà un peu avant.

    Non, ils ne sont pas plus dangereux que ceux qui ont massacré et massacrent encore en Indochine, en Algérie, en Irak, en Afghanistan, en Lybie, en Syrie.

    Diaboliser le FH, c’est faire tranquillement son lit. C’est ce qu’il se passe depuis 40 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :