50 nuances de glauque…

10

11/02/2015 par Thomas Fiera

Un ancien directeur du FMI qui se retrouve à la barre d’un tribunal pour expliquer qu’il prend un certain plaisir à pratiquer sur autrui une sodomie un peu « brutale », n’est-ce pas une bien troublante métaphore de ce que ces dieux vivants de la Finance font subir aux états et aux citoyens depuis déjà de trop longues années ?

Chosifier l’autre, le soumettre à ses caprices, prendre un plaisir pervers à affirmer son pouvoir n’est-ce pas au fond, ce à quoi s’amusent les tenants d’un libéralisme sans frein qui, prenant au pied de la lettre l’injonction soixante-huitarde, ont bel et bien décidé de jouir sans entrave ?

Par une de ces étranges coïncidences dont le monde est friand, c’est alors que la Grèce  décide de se rebeller contre le « viol en réunion » que lui imposait la troïka que DSK doit s’expliquer sur sa conception très particulière d’une soirée réussie. Ces pauvres filles aux abois pleuraient ? Tentaient mollement de résister ? Qu’à cela ne tienne ! Soyons ludiques ! A la hussarde !

Après tout, quand on fait partie des grands (des glands ?)de ce monde et qu’on peut se permettre d’empapaouter des pays entiers, on ne va quand même pas se laisser émouvoir par une pauvre gourde que la vie a programmée pour être une victime ?

Dans le même temps, les murs de nos cités soumises se couvrent d’affiches nous annonçant le nouveau chef d’œuvre du 7ème art : 50 nuances de glauque.  Encore une belle histoire de jolie gourdasse qui se fait initier au panpan cucul par un seigneur de ce monde à qui son statut social permet de se comporter en prédateur.

Et tout le monde feint de trouver ça normal.

Pas de quoi fouetter un chat ? Vraiment ?

Pas de quoi fouetter un chat ? Vraiment ?

Perso, comme je l’ai souvent dit, ici et ailleurs, je moque éperdument de ce que des adultes consentants peuvent faire de leurs roudoudous respectifs… Chacun son truc…

Mais que l’on encourage une population entière à s’extasier devant un sinistre jeu de domination/soumission, c’est là faire preuve d’un cynisme que je ne peux supporter.

A genoux mes bonnes gens… Offrez vos gorges au collier et à la laisse ! Écartez bien vos fesses pour prouver votre totale loyauté ! Renoncez à vos rêves, à vos désirs et à votre libre arbitre ! Les maîtres de ce monde ont besoin de vider leurs balloches et vous font l’honneur de vous avoir choisi comme réceptacle… Allons allons… Dites merci… Et mieux que cela s’il vous plait !

Cela ne vous plait pas ? Vous refusez le douteux privilège d’être transformé en objet de plaisir ? D’être transformé en objet, tout simplement…

Alors serrez les fesses.

Montrez les dents.

Et tenez-vous droit !

Les pervers sont des lâches qui ne peuvent prospérer sans l’atroce complicité de leurs pauvres victimes chosifiées.

Et usons contre eux du mot magique, du mot qui tue, du mot qui libère, du mot qu’ils redoutent plus que tout au monde : NON !

Et toc !

Publicités

10 réflexions sur “50 nuances de glauque…

  1. GUILLEMAIN dit :

    Excellent!

  2. Même le Pape est pour la fessée ….. Oui , mais lui c’est aux enfants ! …………… L’église catholique a ses traditions sexuelles aussi , et elles sont bien pouraves …………………..

  3. murielle dit :

    oui excellent !

  4. Fouette Cocher,tu fais Mouche a chaque Trait , que la Peste t’épargne et que le Diable t’ignore …!!!

  5. Bien envoyé, mon frère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 000 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,916 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.8 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :