LES VACHERIES DE THOMAS FIERA #1

3

25/06/2015 par Thomas Fiera

 

ATTALI MARIANNEattali

Jacques Attali n’est pas un intermittent de la connerie. Ça fait belle lurette qu’il a décroché un CDI…


Espionnage de l’Elysée par la NSA

Voilà qui va plaire à François Hollande : enfin quelqu’un qui s’intéresse à ce qu’il raconte.


A propos d’un agneau génétiquement modif

Un mouton avec des gènes de méduse s’est retrouvé dans l’assiette d’un consommateur ? Et alors ? Un Président avec des gènes de mollusque s’est bien retrouvé à l’Elysée !


Le sénat et le burn out 

Le Sénat considère que le burn out n’est pas une maladie professionnelle. Normal : la seule maladie professionnelle que connaisse le Sénat, c’est la maladie du sommeil.

Forcément... une chambre c'est fait pour dormir...

Forcément… une chambre c’est fait pour dormir…

Publicités

3 réflexions sur “LES VACHERIES DE THOMAS FIERA #1

  1. Et hop , tous au milieu d’une arène, et au dernier vivant …!!!

  2. walachniewicz dit :

    Merci pour le bon rire sonore (le mien) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 000 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,916 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.8 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :