Le Talon de fer

2

19/01/2016 par Thomas Fiera

 

Imaginez une petite république bananière, un de ces petits pays affligés de dirigeants cyniques et vaguement grotesques dont la cruauté n’a d’égale que le ridicule.

On y enfermerait les syndicalistes et les pauvres en colère, mais les maires bouffis d’arrogance et de corruption s’y pavaneraient en fumant le cigare et en insultant la presse et les magistrats.

Les chômeurs y auraient à s’excuser d’être des parasites et des privilégiés tandis que les patrons, sans cesse plus riches, n’auraient de cesse d’écraser leurs pauvres nuques de leur foutu talon de fer.

Les forces de l’ordre y chargeraient avec brutalité de jeunes idéalistes, mais des ministres pourraient y détourner des millions d’euros sans passer ne fut-ce qu’un jour en prison.

Jack London : l'auteur visionnaire du "Talon de fer"

Jack London : l’auteur visionnaire du « Talon de fer »

On y modifierait la constitution sans consulter le peuple et on y sabrerait les budgets de l’éducation et de la recherche pour mieux abonder ceux de la police et de l’armée.

Quel affreux petit pays n’est-il pas ? Quelle terrible parodie de démocratie ! Quel terrible déni de justice !

Et où se trouve cette horrible république d’opérette ? En Amérique centrale ? En Afrique ?

Vite ! Faisons une pétition ! Alarmons-nous ! Boycottons ce pays !

Nous ne pouvons rester les bras croisés devant tant d’indignité !

Voilà ce que nous pourrions dire, en somme, si chaque matin, nous ne nous levions pas dans ce foutu petit pays pour charger sur notre dos de victime consentante une charge, chaque fois plus lourde, de non-dit, de renoncement et de fatalisme.

Jusqu’à quand accepterons-nous, sur notre nuque, le poids du Talon de fer ?

Et toc ?

Et toc !

(Ce modeste article est dédié à l’immense Jack London. Il nous manque…)

Publicités

2 réflexions sur “Le Talon de fer

  1. Chti_Lecteur dit :

    Merci pour ce post qui me suggère un roman que j’avais pour l’instant ignoré

    • Thomas Fiera dit :

      Un grand livre, qui a certes un peu vieilli, mais n’a rien perdu de sa fièvre révolutionnaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :