Pain et chocolat

1

24/05/2018 par Thomas Fiera

Il y a en ce monde des politiciens, des journalistes, des membres d’ONG ou de simples citoyens qui n’ont vraiment rien à foutre de leur peau et qui ne sachant quoi faire pour s’occuper, s’inventent des tâches totalement futiles et subalternes : réduire la faim dans le monde, lutter contre la pollution, protéger la liberté d’expression, traquer les pratiques frauduleuses ou les atteintes aux droits de l’Homme, etc, etc.

Quelle bande de branleurs !

Heureusement, il existe en France quelques députés qui honorent leur fonction par un sens aigu des priorités et notamment dix d’entre eux, dont Aurélien Pradié, député du Lot (et non pas du LOL) et qui ont déposé un amendement pour que soit reconnue l’appellation « chocolatine » et que cesse en pays d’Oc, l’odieuse tyrannie bien parisienne du « Pain au Chocolat ».

Ah ! Voilà de la haute politique ! Voilà enfin un vrai sujet !

Non mais c’est vrai quoi, qu’est-ce qu’on nous bassine avec la casse du service public, la destruction des eco-systèmes, le chômage de masse ou le pouvoir d’achat des ménages ? Assez de temps perdu en de pareilles billevesées ! Consacrons nous aux questions de fond : la chocolatine !

On remarquera au passage la place symbolique qu’occupe le pain au chocolat dans l’imaginaire des élus Les républicains, Aurélien Pradié ne faisant que remettre au goût du jour un sujet cher à feu Jean-Fançois Copé.

Après cela nous pourrons donc nous attaquer au douloureux problème du « crayon à papier » que d’aucuns identifient comme un « crayon de papier » et d’autre comme un « crayon de bois » et ceci fait, il nous restera tant d’arbitrages linguistiques à trancher que nos valeureux députés s’en trouveront occupés au moins jusqu’à la fin de la mandature.

Ces dix valeureux pioupious parlementaires osant ainsi s’attaquer à ces gravissimes sujets appartiennent au parti Les républicains et pourtant ils mériteraient bien d’appartenir aux troupes du Président Micron dont on a maintes fois constaté la propension à élever le débat jusqu’à des cimes taupinières.

Pour endormir le bon peuple, les politiciens romains avaient inventé le concept panem et circences : du pain et des jeux.

Nous n’avons guère évolué depuis lors si ce n’est que désormais, le pain est au chocolat. J’imagine qu’il faut considérer cela comme un progrès.

Et toc !

Publicités

Une réflexion sur “Pain et chocolat

  1. Ikarus dit :

    Sinon, la bataille des pro-« sacs » VS pro-« poches » (version détournée du titre « des antidépresseurs contre l’addiction à l’alcool »), celle du nord contre le sud, serait plus dans le ton : au moins, on « démange » dans un récipient parce que franchement, leurs préoccupations culinaire, ça fout la gerbe. Bon ap’

Répondre à Ikarus Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 047 autres abonnés

Stats du Site

  • 160 209 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
18 ans restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :