Archives de Catégorie: Chronique

  1. La petite voix des morts…

    Poster un commentaire

    29/11/2017 par Thomas Fiera

    L’inestimable et néanmoins très estimable Jan Doets, curateur des contes, Ataman des cosaques et fondateur des éditions Qazaq, ressuscite un petit …
    Lire la suite

  2. LES CONS NOUS CERNENT !

    6

    22/11/2017 par Thomas Fiera

    Si j’avais l’éternité devant moi, je crois que j’aimerais bien organiser une distribution gratuite de baffes dans la gueule à …
    Lire la suite

  3. FIERA BAT LA CAMPAGNE

    5

    14/11/2017 par Thomas Fiera

    Bon. C’est vrai. Ça fait bien longtemps que je n’avais pas publié sur ce blog. J’ai été un peu occupé …
    Lire la suite

  4. Hanouna ça veut dire « morve »…

    Poster un commentaire

    24/05/2017 par Thomas Fiera

    Alors donc Hanouna a dérapé. Certains s’en étonnent et d’autres s’en offusquent. Les uns comme les autres sont-ils naïfs au …
    Lire la suite

  5. Les pathétiques péripatéticiens

    Poster un commentaire

    09/05/2017 par Thomas Fiera

    Comme il n’aura échappé à personne, je ne suis pas une femme et sans doute suis-je assez mal placé pour …
    Lire la suite

  6. Ils ne passeront pas !

    5

    27/04/2017 par Thomas Fiera

    On vient tous de quelque part, on a tous une histoire, des souvenirs, des mots qui se sont gravés, des …
    Lire la suite

  7. Ne Mélanchon pas tout !

    15

    25/04/2017 par Thomas Fiera

    Quand on se bagarre à un contre deux, il y a un principe simple : vous vous débarrassez d’abord du plus …
    Lire la suite

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 033 autres abonnés

Stats du Site

  • 150,600 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
19.7 années restant(s)

Archives