La Radio des auteurs

Poster un commentaire

21/09/2013 par Thomas Fiera

Le népotisme ça vous cause ?

Ça n’est pas une perversion consistant à fantasmer sur les pots à tabac mais la pratique visant à pistonner ses neveux ou nièces !

Alors bon, y’a l’autre pignouf là, Ferrero, mon Watson à moi il a une nièce. Presque aussi frappadingue que lui, voire plus ! C’est dire. Et elle a des idées.

Donc là son idée c’est de faire, genre, une radio des auteurs (http://isabelle-bouvier.blogspot.fr/) où les écrivains présenteraient leur dernière œuvre et en parallèle une chanson qui les a inspiré. 

Donc voilà le nouveau bouquin de Ferrero, Harcèlement ça s’appelle et ça raconte une de mes enquêtes ; une enquête durant laquelle j’ai pu rencontré une des pires ordures qu’on puisse imaginer, un cloporte, un rat !

harcelement400

Je sais pas ce que l’autre pignouf écoutait en écrivant ça et à vrai dire on s’en tape un peu. Pour ma part ce que j’écoute beaucoup en ce moment et qui me fout la pêche c’est ça : Gary Clark Jr. – Ain’t Messin’ Round

Bon. Voilà.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :