Brignole’s band

2

14/10/2013 par Thomas Fiera

Bon.

Voilà.

C’est fait.

Le FN a gagné les élections à Brignoles.

En d’autres termes : les gros cons ont gagné.

C’était malheureusement prévisible : ce sont toujours les gros cons qui gagnent au début.

Ils gagnent, sont tout surpris d’avoir gagné, commencent à se la péter d’avoir gagné, foutent le bazar, puis le bordel avant de semer le chaos pour une durée indéterminée.

 Alors les gentils perdent leur flegme (il était temps !), arrivent, leur foutent une bonne branlée, commencent à se la péter d’avoir gagné, oublient progressivement pourquoi il leur avait fallu s’énerver, s’endorment mollement, retrouvent leur flegme et laissent les gros cons prospérer de nouveau et ainsi de suite ad nauseam.

Bref.

Donc les gros cons ont gagné.

Mais faut dire qu’ils s’y sont mis à plusieurs pour obtenir ce beau résultat.

D’abord et en premier lieu il y a eu le gros con de base, celui qui a voté FN, vote FN et votera FN, quoi qu’il arrive. Celui pour qui gros rouge, pastis et saucisson constituent l’alpha et l’omega de l’identité de la France. Et que l’on ne vienne pas me péter les noix avec le vote de protestation, le vote refuge, le voté égaré ! Le citoyen qui en 2013 vote Front National sait très exactement ce qu’il fait et le fait en toute bonne conscience. C’est un choix adulte, assumé, un choix de haine, de rejet et d’intolérance. C’est l’instinct de mort dans l’isoloir.

Ensuite il y a le gros con de la droite traditionnelle qui se croit malin. Celui qui pense que l’on peut dîner avec le diable pour peu que l’on ait une assez longue cuillère. Celui qui se dit que pour faire le ménage on peut bien de temps à autre faire appel au cousin un peu louche, un peu infréquentable mais qui est si délicieusement costaud, barbare et qui chatouille les mauvaises pensées inavouées que l’on cache au fond de son cerveau.

Enfin il y a le gros con de gauche que ça excite de se prendre pour un résistant, un anti fasciste en peau de lapin qui ira se planquer quand ça bardera vraiment ; le gros con de gauche pseudo libertaire qui trouve la République ringarde, démolit l’école de Jules Ferry mais fout ses mômes dans une école privée parce bon quand même… et le gros con de gauche ultra-libéral qui ne s’intéresse au peuple que durant ses voyages à l’étranger, un peuple lointain, amusant, exotique, coloré et TELLEMENT pittoresque mais n’est que mépris et aveuglement pour le peuple épuisé qui emplit les métros, les bureaux, les usines et les antennes de pôle emploi.

Alors je suis triste et en colère.

Je suis triste pour tous ceux qui, un peu trop basanés, un peu trop étrangement étrangers devront raser les murs de Brignoles où la bêtise arrogante risque fort de tenir le haut du pavé.

Je suis triste pour la jolie Marianne que j’aime tant, ma très chère République que tous ces cons de droite comme de gauche ont mise à mal depuis vingt ans et qui, si elle était pleine de défaut, était parvenu à sublimer la diversité dans le creuset de la citoyenneté.

Je suis en colère après tous les cons à qui il va falloir apprendre les bonnes manières Républicaines.

Retroussons-nous les manches, il y a du boulot !

 

Publicités

2 réflexions sur “Brignole’s band

  1. Bon, je vais pas mettre des « j’aime  » partout, parce que j’aime tout, Point.Et j’aime tellement que je vais mettre ça dans mes liens, mes favoris et le reste !

    • jbferrero dit :

      Ben euh… merci merci.. Au fond c’est pour cela que j’écris… Pour ces petits mots gentils… ces petites rencontres qui font du bien. Encore merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :