LAISSEZ-MOI RÊVER !

1

24/11/2015 par Thomas Fiera

La guerre vient.

La guerre est déjà là.

Quelle guerre, on ne le sait pas encore. On le saura.

Bientôt.

Trop tôt.

Et comme toujours en cas de guerre, la vraie question n’est pas « contre qui » on se bat, mais « pourquoi » on se bat. Ou plutôt « pour quoi ?« .

Or, les buts qui justifient vraiment que l’on se batte ne me semblent pas être si nombreux. Pour ma part, je n’en vois qu’un : la Vie.

On ne se bat pas pour sauver sa vie, car dans ce cas, on ne se bat pas, on se défend. Nuance.

On se bat pour la vie. La Vie.

Plus exactement, ce combat lui-même devient un élément constituant de la Vie, il est la manifestation de la Vie, il Est la Vie.

Du coup, l’ennemi, l’Ennemi, l’Adversaire et quel que soit le costume ou l’apparence qu’il revêt devient le Néant. Pas la Mort – j’insiste – le Néant.

La Mort n’est que la vieille complice de la Vie, le contrepoint nécessaire et non pas son contraire.

Le contraire de la Vie est le Néant.

Tout comme les Nazis avant eux, les dirigeants de DAESH me semblent n’avoir d’autre objectif que la néantisation de l’humanité. Je ne vois là aucun prosélytisme, aucune volonté réelle et durable de conquête, aucun projet visant à construire effectivement quoi que ce soit. Leur entreprise m’apparaît au contraire comme une course folle et suicidaire, une entreprise tout entière dictée par l’instinct de mort et qui n’a d’autre finalité qu’un genre de crépuscule des Dieux à la sauce orientale.

Aussi, quel que soit mon dégoût de la violence et particulièrement de cette violence froide, étatique et organisée qu’est la guerre, je ne vois pas quelle autre attitude adopter face à des gens qui n’ont d’autre but, d’autre valeur, d’autre aspiration que l’éradication de la Vie.

Négocier, pactiser, collaborer ou simplement regarder ailleurs, serait non seulement moralement répugnant mais pragmatiquement inefficace. Ceux qui s’y sont essayés il y a 70 ans ont tous fini par le comprendre à leurs dépens.

Il ne fait pas doute que les Etats coalisés vaincront Daesh comme ils vainquirent les nazis dans le passé.

Mais que feront-ILS de cette victoire ?

Sauront-ils bâtir un nouveau système tout entier tourné vers la vie, la construction, le progrès, l’amour, la confiance ?

Ou bien, comme en 1945, gâcheront-ils tout en construisant ou en reconstruisant de vastes machines idéologiques ou économiques à mouliner du rien ? Des machines vouées à leur propre adoration, à leur propre perpétuation et dont les individus ne sont que des rouages sans valeur ?

Poser la question c’est y répondre je crois.

Tant que l’on se posera la question du pouvoir à la troisième personne – du singulier ou du pluriel – cela signifiera que nous acceptons de déléguer ce pouvoir à des tiers qui en feront bien ce qu’ils voudront.

Il est si facile et si enfantin de critiquer les dirigeants sans jamais entreprendre quoi que ce soit pour se mouiller un peu, pour prendre son destin en main, pour prendre position.

Prendre son destin en main…

Ne pensez-vous pas qu’il serait temps d’en finir avec cette enfance prolongée, cette douce irresponsabilité que nous ont proposé les grands états totalitaires ainsi que la société capitaliste consumériste ?

J’entends déjà fuser les questions : « Pour quoi faire ? Dites-nous vous qui êtes si malin ! Qu’est-ce que vous proposez ? Etc. Etc. »

Pourquoi voudriez-vous que je réponde à cette question ? Pourquoi voudriez-vous toujours que cela soit quelqu’un d’autre qui réponde à cette question ? Et surtout pourquoi et comment pouvez-vous croire qu’une seule personne possède la réponse à des questions si complexes ? Une ou quelques-unes… C’est la même chose.

La réponse NOUS appartient.

DAESH sera détruit. La cause est entendue.

Mais que ferons-NOUS de cette victoire ?

Là est la seule vraie question.

Et toc !

Publicités

Une réflexion sur “LAISSEZ-MOI RÊVER !

  1. walachniewicz dit :

    Il y a déjà, certes petitement, dans nos sociétés occidentales .des tentatives d’économie participative. Oui on peut rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 999 autres abonnés

Stats du Site

  • 149,481 visites

Une radio interdite aux cons !

écoutez la radio des auteurs

Faites gaffe !

Tous ces textes m'appartiennent, vu que je me suis cassé les choses à les écrire. Alors je tiens à prévenir celui qui serait tenté de les détourner sans citer ses sources ou a des fins personnelles qu'il aura la visite d'Adélaïde Renucci. Voilà. Vous êtes prévenus. Non mais !

Vous perdez rien pour attendre.

Le jour où je vais mettre des baffes à tout ce qui bouge17 août 2037
20 années restant(s)

Archives

%d blogueurs aiment cette page :